Leunam
Mardi 18 décembre 2018 à 16h24 Création de sites Web sur demande
Développement de jeux vidéos indépendants
Ecriture de fictions originales

Bonjour ! Je viens de remarquer que vous utilisiez un bloqueur de pubs. Je comprends très bien vos réticences car moi-même je déteste les pop-ups intrusives, mais je vous assure que notre publicité sait se faire discrète et ne contient aucune animation flash ou élément sonore. Son unique but est à long terme d'aider Batsolor dans ses projets, car il travaille d'arrache-pied à développer des sites Web et des jeux vidéos, on encore à écrire bénévolement. Vous faites comme vous voulez, mais comprenez bien que la publicité est ce qui permet à ce site de survivre...

E.A.S. Tome I : L'infâme Toléco

Ajouté le vendredi 1er janvier 2016 à 03h32


Sommaire >> Chapitre suivant >>>

Prologue

La nuit était tombée depuis quelques heures sur la ville fantôme de Tomoch lorsqu'une silhouette apparut au détour d'une rue. Elle scrutait frénétiquement les alentours à la recherche d'un potentiel individu qui serait venu l'espionner.

L'ombre traversa les rues sans un son, en calculant chacun de ses mouvements pour ne jamais trahir sa présence. puis arriva devant une sombre cavité à côté de laquelle gisait un vieux panneau où on pouvait encore lire « Mine de Tomoch. Danger. Défense d'entrer. »

Il se précipita à l'intérieur et sut qu'une fois ici, personne ne pourrait le trouver. Il alluma un briquet qui éclairait péniblement les parois ainsi que son visage, impassible. On y discernait un homme d'une trentaine d'années vêtu intégralement de noir. Ses cheveux d'un noir de jais semblaient onduler sous les lueurs de la flamme. Après une longue marche en bifurquant tantôt à gauche, tantôt à droite, il finit par aboutir sur un cul de sac et posa sa main doigts écartés, paume ouverte contre le mur. Au bout de quelques secondes, il sentit un déclic et rebroussa chemin.

Une fois de plus, il arpenta les couloirs de ce labyrinthe rocheux et se retrouva cette fois-ci devant une lourde porte grise. D'un franc coup de dent, il perça la peau de son pouce et le plaqua contre un panneau situé sur sa gauche. La porte s'ouvrit presque immédiatement dans un murmure. Il entra dans un majestueux couloir éclairé par une série de chandelles posées sur les côtés, lorsqu'une femme postée devant la majestueuse porte argentée d'en face s'avança vers lui.

- Bonjour, lui lança gaiement cette dernière d'une voix tranchante. Tu es venu pour voir Eclax ?
- Oui, lâcha le nouvel arrivant sans émotion.

La femme vêtue d'un veston beige et d'un jean noir ouvrit la lourde porte qui dévoila lentement une structure de plus en plus labyrinthique et s'y engouffra, suivie de près par l'autre. Ils errèrent dans ce dédale de portes et de couloirs puis entrèrent dans une pièce différente, remplie de fioles en tout genre dans laquelle travaillait un individu intégralement vêtu d'une robe violette et blanche, avec une capuche qui dissimulait complètement son visage. Lorsqu'il se tourna vers eux, ses deux yeux blancs se mirent à luire dans la semi-pénombre.

- Ah, Logan, te voilà, fit-il à l'encontre de l'homme aux cheveux noirs de jais. Je suppose que si tu es ici, c'est que tu as réussi ta mission ?
- Tout à fait, approuva Logan. Elle est morte.
- Et qu'as-tu fait de son fils ?

Il émit un rictus presque imperceptible.

- Je lui ai dit qu'il était trop faible, mais il doit être dans un sale état, à présent. Bien entendu, je ne lui ai rien dit concernant mes activités avec vous, Eclax. Il croit que j'ai simplement trahi les Masters.

L'homme encapuchonné éclata d'un rire sans retenue, la femme à leurs côtés resta impassible.

- Que sait-il réellement ? demanda-t-elle à Logan.
- Pas grand-chose. Il croit certainement que je suis un sale con de lâcheur ou un truc du genre, répondit-il en partageant le rire d'Eclax. Il n'a aucune idée d'où je suis allé.
- Je te félicite Logan ! fit joyeusement l'homme vêtu en violet. Encore une fois tu as parfaitement accompli ton travail.

Il s'éloigna des deux autres et se mit devant une paillasse de pierre sur laquelle traînaient quelques fioles et autres ustensiles de chimie qu'il manipula.

- Mais les Masters ne sont plus, ajouta la femme.
- Tu as raison Marie, approuva Eclax en versant de l'eau dans un tube en verre. Cette crise en Urganie a définitivement éliminé Le Pater. Et sans lui, c'est l'unité entière qui s'effondre.
- Oui, merci au général Stramen ! lança Logan en levant les bras, paumes ouvertes vers le plafond.

Il y eut un silence de quelques secondes durant lequel on n'entendit seulement que les tintements des fioles d'Eclax.

- Mais ses apprentis, le fils de celle que tu as tué… commença Marie.
- Autant je ne crains rien de lui, autant l'autre… son cousin… grommela-t-il en fronçant les sourcils. Pour l'instant y a pas à s'en faire, mais peut-être que d'ici quelques années…

Eclax l'interrompit en tapant violemment du poing sur la table, ce qui eut pour effet de faire voler en éclats quelques tubes.

- On ne peut tolérer la moindre menace ! grogna-t-il. Il nous faut l'éliminer !

Logan et Marie se turent, puis se regardèrent. Eclax resta là sans bouger, contemplant la paillasse vide, à la recherche d'une idée dans les débris, lorsque soudain…

- Besoin d'un plan ? fit un vieil homme aux cheveux gris, et aux traits marqués par le temps.

Tous se tournèrent vers lui. L'homme était effrayant de par sa prestance. Eclax émit un sourire. Cet homme était leur meilleur atout. Il brillait par ses étonnantes capacités de combat bien sûr, mais surtout par son esprit vif et calculateur. Si quelqu'un pouvait imaginer un plan pour éliminer leurs ennemis, c'était lui.

Il fit claquer ses santiags sur le sol, en avançant lentement. Eclax le comprit quand leurs regards se croisèrent : le sourire de cet homme montrait de manière flagrante qu'il avait déjà imaginé tout un programme.

- Heureusement que tu es là, Toléco.

Sommaire >> Chapitre suivant >>>


Commenter le chapitre

:

:


Liste des commentaires

Laupin
Vendredi 1er janvier 2016 à 12h11
J'ai commencé a lire, et ça a l'air sympathique. Bonne écriture pour la suite :p