Leunam
Mardi 18 décembre 2018 à 15h40 Création de sites Web sur demande
Développement de jeux vidéos indépendants
Ecriture de fictions originales

Bonjour ! Je viens de remarquer que vous utilisiez un bloqueur de pubs. Je comprends très bien vos réticences car moi-même je déteste les pop-ups intrusives, mais je vous assure que notre publicité sait se faire discrète et ne contient aucune animation flash ou élément sonore. Son unique but est à long terme d'aider Batsolor dans ses projets, car il travaille d'arrache-pied à développer des sites Web et des jeux vidéos, on encore à écrire bénévolement. Vous faites comme vous voulez, mais comprenez bien que la publicité est ce qui permet à ce site de survivre...

E.A.S. Tome I : L'infâme Toléco

Ajouté le vendredi 1er avril 2016 à 23h55


<<< Chapitre précédent << Sommaire >> Chapitre suivant >>>

Chapitre 13 : Entre deux feux

Cela faisait plus d'une heure que BTR attendait seul dans la nuit accompagné des corps inertes de KNW et de VJL. Il resta sans respirer, priant pour que les patrouilles ne viennent pas le voir et avait été contraint deux ou trois fois de changer de position pour éviter d'être repéré. Il avait bien sûr tenter de réveiller ses alliés mais leur sommeil était tellement profond qu'il dut attendre, car il était impossible de faire du bruit.

KNW émergea le premier, mais timidement. BTR se précipita vers lui en se réjouissant. Il avait l'air désorienté et regarda autour de lui, l'air d'avoir oublié où il était avant de sombrer.

- Tu vas bien, KNW ?
- BTR, c'est toi… Je… J'ai mal à la tête… se lamenta-t-il péniblement en se passant une main sur le front.

Il remarqua que son bras gauche était intact, comme s'il ne lui était rien arrivé.

- Tu m'as fait peur, tu sais, ajouta BTR. Que s'est-il passé ?
- VJL ! beugla KNW en se souvenant.

Il se dirigea vers le corps de son cousin qui ouvrit lentement les yeux.

- Tu vas bien ?
- Que… Que s'est-il passé ? Oh… Quel cauchemar…
- Je ne pense pas que c'était un cauchemar, VJL.
- Que veux-tu que ce soit d'autre ?
- Vous n'avez pas bougé d'ici, intervint BTR. Vous vous êtes simplement endormis.
- Et on aurait fait le même rêve, encore une fois ? demanda KNW, incrédule. Là il y a quelque chose qui cloche…
- Très honnêtement je me sens lessivé, soupira VJL.
- Jessie Meiyun et son alliée Ned Hyarr viennent nous chercher. Elles vont nous extraire.

Les deux agents exténués se regardèrent. Ils savaient qu'ils devaient continuer mais ne pouvaient pas s'empêcher d'approuver l'idée. Après tout, dans leur état actuel ils ne pouvaient rien faire d'efficace.

Ils entendirent des bruits de véhicule blindé au loin et regardèrent ensuite par dessus le muret et distinguèrent un char d'assaut amélioré.

- Enfin je vous trouve ! lança la voix rocailleuse de la colonelle Burnash. Inclinez-vous devant le tank Pulsar, dernier cri de la technologie Lunave !

Ils se regardèrent tous les trois, effrayés. Elle était revenue pour prendre une belle revanche sur les agents. Avec seulement des armes de poing sur eux, leur seul espoir était l'extraction. Ils coururent alors le plus vite possible pour éviter les tirs du char et n'eurent d'autre choix que de sauter dans ce qui paraissait être un puits au beau milieu d'une ancienne construction partiellement effondrée.

Une fois qu'ils eurent tous sauté, la colonelle lança un missile dans leur direction, faisant s'écrouler la structure sur le puits et condamnant son entrée. Ils étaient désormais piégés dans ce dédale souterrain.

- Non ! gémit BTR. Il nous faut trouver une autre issue !
- Je sens un courant d'air qui vient de cette direction, examina KNW. Suivez-moi, il y a sûrement une issue de ce côté !

Ils marchèrent à tâtons en se tenant la main à travers ce couloir souterrain sombre et humide, à la recherche d'une sortie.

Bien loin d'ici, sur une terre entièrement gelée appelée Taïg, à l'intérieur d'une base creusée dans la glace éternelle, Toléco assis confortablement sur un siège discutait avec son allié Hector Lizardon qui fit les cent pas dans la salle principale où était aménagée une installation informatique sophistiquée.

- Lizardon… entama lentement Toléco. Mon fils Toléco Jr est-il revenu ?
- Je ne crois pas, répondit Hector. Il doit être encore en Lunavie.
- Il m'inquiète… Peux-tu vérifier ses signes de vie ?
- Bien sûr.

Hector s'approcha du terminal et se mit à saisir une série de commandes, ouvrant et fermant des fenêtres sur l'écran de l'ordinateur. Il fronça les sourcils puis poursuivit sa saisie. Au bout d'un moment, il recula du clavier et se tourna vers Toléco, toujours enfoncé dans son fauteuil.

- Je crains qu'il ne soit inconscient, mais toujours vivant.
- Où est-il ?
- Toujours là où l'unité Sol l'a envoyé, au milieu du champ de ruines.
- Très bien, déclara Toléco en se levant lentement. J’appelle en ces lieux tous les soldats Taïgans !

Hector appuya sur un gros bouton rouge du clavier sur lequel on pouvait lire « rassemblement », et une troupe d'hommes et de femmes armées de fusils d'assaut Nova 45 débarqua au pas au bout de quelques minutes. Ils étaient tous vêtus de fines cagoules et de lourdes vestes pour se protéger du froid mordant.

- Ecoutez-moi, jeunes soldats. Votre mission consiste à effectuer un retrait en Lunavie, sur les coordonnées que je vais vous fournir. Vous devez retrouver mon fils Toléco Jr et le ramener vivant ici. En cas d'échec, vous serez exécutés.

L'armée acquiesça comme un seul individu et se dirigea vers un autre bâtiment pour s'équiper avant de partir en mission.

- Père, fit la voix de Melinda qui venait de croiser les soldats et d'arriver sur la base principale. Le Skull est terminé.
- Parfait, se réjouit Hector. Tu as enfin terminé le travail que cet imbécile de Freeman avait commencé !
- Et bien, intervint Toléco. Je propose que nous allions faire un tour en Lunavie avec lui. Nous irons récupérer mon fils et éliminer ces agents qui nous barrent la route. Melinda, déploie-le. Nous partons sans attendre. Unité de soldats Taïgans ! Votre mission est annulée ! On s'en charge nous-mêmes...

La troupe de soldats partie pour s'équiper rebroussa chemin pour se disperser dans les différents bâtiments.

- Déjà, Toléco ? se risqua Hector. Tu ne voulais pas que l'on reste ici, dans l'ombre ?
- C'est juste une petite sortie. Si nous sommes repérés, nous nous replierons vers une base secondaire.

Puis ils emboîtèrent le pas de Melinda en direction du bâtiment où était entreposé la création baptisée « Skull ». Une fois sur place, Toléco put apprécier la grandeur d'un mécha bien différent de celui des Hadnacks, même si leur apparence était similaire. On aurait dit un squelette gigantesque d'homme préhistorique doté d'un long cou. Au bout de l'un de ses bras était greffé une scie circulaire et sur l'autre un canon-laser.

- Il est parfait ! clama Toléco.
- J'ai rajouté la capacité à voler sur de longs voyages, affirma Melinda. On peut embarquer.
- Très bien. Tu viens avec moi Melinda, tes compétences me seront utiles. Quant à toi Hector, je te confie la garde de cette base.
- Ce sera fait avec honneur, Toléco, répondit l'homme au chapka avec un sourire.

KNW, VJL et BTR continuèrent d'avancer pour finir par aboutir sur une embouchure menant droit sur le lac situé trois mètres en dessous, qui avait été le théâtre d'un combat entre l'un deux et la colonelle Burnash, sur l'îlot central.

- On est revenus ici… soupira VJL comme lassé de tourner en rond.
- Et maintenant, on fait quoi ? demanda BTR.
- Je propose qu'on attende Jessie et Ned ici. Nous sommes bien cachés dans ce tunnel tant que personne n'ouvre le puits…
- Oui, et on pire au sautera, ajouta VJL avec une pointe d'ironie.

Ils s'assirent sur le sol, jambes au dessus du lac. BTR se saisit de sa radio et tourna sa molette pour afficher la fréquence de Jessie.

- Ah, BTR ! répondit cette dernière aux commandes d'un hélicoptère. Oui nous sommes en Lunavie, nous avons récupéré l'hélico que Kal a utilisé pour arriver ici, grâce à Linus.
- Super ! Pouvez-vous nous localiser ?
- Oui, grâce à ton appel. Nous ne sommes pas loin de ta position. On arrive !
- Merci. Nous sommes au bord d'une cavité située sur une paroi de la falaise du lac. On vous attend.

L'appareil volant s'engagea dans des zones non surveillées pour tenter une reconnaissance. Malheureusement c'était difficile ici et tenter une extraction relevait quasiment de l'exploit.

Ils avaient repéré très facilement le lac en question et entamaient un tour des rives pour localiser la falaise. Lorsqu'ils l'eurent trouvée, les agents leur firent signe et grimpèrent à l'échelle que leur avait envoyée Jessie, puis s'installèrent sur des banquettes latérales.

- Vous n'irez nulle part ! hurla la colonelle Burnash depuis les hauts parleurs du tank Pulsar.

Jessie jeta un rapide coup d’œil en extérieur mais les agents lui supplièrent de mettre le plus de distance possible entre elle et eux, et Ned qui était chargée de piloter l'appareil fonça droit dans la direction opposée, passant au dessus du lac.

- On a eu chaud ! fit BTR, soulagé.
- Il nous faut retrouver l'Alter Kal... grimaça VJL en regardant le lac s'éloigner derrière eux.
- C'est vrai... approuva KNW en imitant son cousin. Mais nous n'avons pas la moindre piste...
- Détrompez-vous, les rassura Jessie avec un sourire. Nous avons contacté Linus et il a pu localiser sa radio. Enfin, nous avons sa localisation avant qu'elle ne soit détruire...
- Nous tenterons un sauvetage plus tard, ajouta Ned aux commandes. Pour le moment on s'éloigne de la zone de danger...

Les trois agents acquiescèrent d'un seul mouvement de tête et n'ajoutèrent plus un mot. L'appareil finit par se poser sur le sommet d'une montagne au nord, loin des activités Lunaves. La nuit était totale et les agents ne virent qu'une nébuleuse de lumières, chacun méditant sur la situation.

- On repartira au Klonos, déclara solennellement KNW face au vide qui s'exposait devant lui, mais pas sans toi, Kal.
- J'ajoute que nous vaincrons Burnash et toute son équipe... compéta VJL à ses côtés.

Leur regard fixa le minuscule lac en contrebas, et affichait désormais une détermination sans faille. Ils avaient vu la cruauté et la puissance de cette femme, et n'avaient aucune envie de la laisser continuer ses activités. BTR les rejoignit en se glissant entre les deux. Lui n'avait pas encore constaté la personnalité de la colonelle, mais ferait tout son possible pour apporter son aide. Ils avaient confiance, à eux trois, ils finiraient bien par l'emporter. Mais pour l'heure, il importait de porter secours à l'Alter Kal.

- J'ai un plan, déclara Ned Hyarr qui s'était invitée à leur troupe. Mais pour ça, je dois agir seule.
- Pas question, protesta VJL. On t'accompagne !
- Je sais me défendre, répondit calmement Ned en montrant un pistolet-mitrailleur Sand 2 qu'elle portait à sa ceinture.

VJL grimaça. Ce qui lui déplut dans ce plan fut le fait qu'il resterait ici à ne rien faire. Il voulait retourner sur le terrain, être utile à quelque chose.

- Écoutez… ajouta-t-elle. Toi et KNW êtes fatigués. Reposez-vous, je vous dois bien ça.
- Dans ce cas moi je viens ! Intervint BTR qui comptait bien être de la partie.
- Désolée, ce n'est pas contre toi, mais j'ai besoin d'être seule.
- Pour moi c'est ma première mission. J'ai besoin d'y aller, insista-t-il, la fixant d'un air de suggérer qu'il était inenvisageable de procéder autrement.
- D'accord, conclut-elle en agrippant le bras de l'agent rouge.

Puis elle disparut instantanément en emportant BTR avec elle. Les deux agents restants fixèrent l'endroit où ils se tenaient puis orientèrent leur regard d'incompréhension vers Jessie qui sourit.

- Je n'y croyais pas non plus, expliqua-t-elle lentement en s'approchant vers eux, mais elle s'est téléportée.

KNW et VJL émirent le même regard mêlé d'incrédulité et de lassitude. Certes c'était complètement délirant d'imaginer que la téléportation était possible, mais cela restait tout de même moins farfelu que ce qu'ils avaient vécu aujourd'hui.

- Bon, admettons, répondit KNW. Elle compte faire quoi ? Aller dans sa cellule et le ramener instantanément ici ?
- C'est vachement pratique… ajouta VJL en levant les yeux au ciel, fantasmant sur cette possibilité.
- En vérité son pouvoir est limité. Je ne connais pas le côté technique, mais il lui faut un certain temps de latence entre deux téléportations. Donc une fois arrivée, elle va devoir rester hors de portée des gardes environ… trente minutes.

Ils venaient de comprendre que le pouvoir de Ned n'était pas composé uniquement d'avantages. En effet, il nécessitait de l'anticipation et de l'improvisation à chaque utilisation, sinon la manœuvre risquait d'être vouée à l'échec, entachant ainsi sa vie.

Kal attendait, torse nu et genoux à terre, poignets solidement attachés dans le dos et cou relié à un piquet par une chaîne, que le major Alonzo applique sa sentence. Il attendait son retour dans la vaste cour de la base, éclairé uniquement par le cône d'un projecteur, exposé à tous les rires des gardes de la zone. Quiconque le souhaitait pouvait se saisir du fouet mis en libre-service pour s'en donner à cœur joie. Il avait déjà essuyé bon nombre de coups sur pratiquement tout son corps. Il se sentait blessé, humilié et abandonné du monde entier.

Le major revint, riant aux éclats devant l'homme au visage fermé. Lui qui avait été humilié par VJL savourait sa vengeance contre le type qui l'avait aidé à s'infiltrer. La colonelle étant indisponible, c'était lui qui commandait, et il ne s'était pas gêné. Kal n'en pouvait plus. D'abord torturé par Uranus, puis humilié par Alonzo, il espérait depuis plus de deux heures que quelqu'un vienne mais personne ne s'était encore présenté à lui.

Jusqu'à ce que non loin de sa position apparaissent une femme et un homme. Il ne connaissait pas ce dernier mais il crut bien reconnaître en la femme son alliée des cas critiques : Ned Hyarr.

Mais le major Alonzo s'était saisi du fouet et l'avait lézardé de coups sans aucune pitié. On lisait dans son regard un vécu de discrimination et de souffre-douleur qui ne rêvait que de prendre sa revanche sur le reste du monde. Kal hurlait de douleur, ne pouvant s'empêcher de retenir une coulée de larmes. Son dos était rouge, piqué à vif, et saignait par endroits.

- Il est ici. Quelle cruauté... affirma Ned qui se plaqua contre un mur, BTR à ses côtés. Ne fais rien d'imprudent, et suis-moi.
- D'accord, obéit BTR qui malgré sa réticence se sentait obligé de suivre les ordres de cette femme.

Alonzo fit demi-tour en poussant un rire sonore, comme dirigé par la folie. Mais il y avait toujours un garde de passage qui empêchait les intrus de l'approcher. Ned attendit que le major soit à bonne distance, regarda à gauche puis à droite, puis bondit en dégainant son arme, ordonnant à BTR de rester en retrait.

Tout se passa en un éclair sous les yeux de l'agent rouge qui ne put qu'observer. Elle enchaîna les rafales de balles, qui descendirent tour à tour les soldats alentours. Elle se précipita sur sa cible et le prit sous son bras, arrachant le piquet du sol, pour se cacher dans un bâtiment, faisant signe à BTR de la suivre. Ce dernier s'exécuta, conscient qu'il lui faudrait du temps avant d'atteindre son niveau.

L'attaque effectuée au silencieux n'avait pas alerté beaucoup de monde et ils purent rester cachés tous les trois dans cet entrepôt un bon moment, profitant de cette tranquillité pour libérer Kal de ses entraves. Ned regardait sa montre, inquiète, et comptait les minutes restantes.

Vingt-cinq minutes… Puis vingt… Un quart d'heure… Dix minutes… Mais à cinq, un garde se montra armé d'un fusil à pompe Epic 37. La femme vida son chargeur mais le garde évita toutes les balles et se saisit de sa radio pour appeler des renforts. BTR voulut s'en charger mais Ned le stoppa. Leur seule chance était de gagner cette course contre le temps.

- Préparez-vous à mourir, gronda le garde en pointant son arme devant le trio.
- Attendez ! lança BTR. Nous avons des infos précieuses.
- Hein ? fit le garde un peu déconcerté. Je ne vous crois pas !
- Et pourtant ! Je suis BTR, agent infiltré allié de KNW et de VJL !

Le garde ne répondit pas, mais on put tout de même deviner un sourire sous son masque. Puis il baissa son arme et pouffa d'un rire sans retenue devant l'agent, se moquant ouvertement de lui. BTR voulut profiter de cet instant de déconcentration pour frapper, mais le garde reprit ses esprits et pointa de nouveau son arme devant lui.

- Tu ne m'auras pas. Tu es peut-être ami avec nos ennemis, mais notre seul but avec vous c'est la mort. Désolé, mais c'est ainsi. Un dernier mot ?
- Oui, admit BTR l'air confiant. Mais si vous nous tuez, vous ne saurez jamais où se trouvent les autres.
- Qu'importe ! réagit le garde en laissant s'échapper un gloussement. On vous descendra tous, un par un.

BTR sourit mais ne répondit rien. Sa tactique de diversion arrivait à terme. Il affichait un air sûr de lui mais en vérité il était terrifié. Il devait tenir cinq minutes, et il était très difficile de survivre aussi longtemps quand un canon de fusil à pompe était braqué vers vous. Le garde chargea l'arme et posa son doigt lentement sur la détente. Elle visa, le tout en jubilant.

- C'est raté, se réjouit Ned en agrippant par l'épaule ses deux partenaires.

Ils disparurent instantanément et ne surent jamais quelle était l'expression de celui qui les tenait en respect car ils réapparurent devant l'hélicoptère quelques secondes après.

- Vous avez réussi ! se réjouit KNW en les accueillant à bord.
- Vite, montez ! ordonna Jessie. On décolle tous vers le Klonos !

Une fois tout le monde à bord, l'engin s'envola dans la direction du nord-ouest. Ils regardèrent s'éloigner le territoire de la Lunavie avec un énorme soulagement. Ils avaient souffert ici, et ne souhaitaient plus jamais revoir cet endroit. Et pourtant, chacun sut au fond de lui que cette aventure était loin d'être terminée.

Le vol devait durer plusieurs heures. KNW, VJL et Kal avaient aussitôt succombé au sommeil suite à leur harassante journée. Seuls restaient Jessie qui pilotait l'appareil, et Ned qui discutait avec BTR de ses compétences.

- Même si tu es encore trop téméraire, ce qui est sans doute dû à ton manque d'expérience, j'ai été bluffée. Tu as tenu tête à ce garde sans défaillir.
- J'étais mort de trouille... avoua BTR.
- Oui mais tu as malgré tout su faire face, approuva la femme albinos. Et ça, si tôt dans ta carrière, c'est exceptionnel.
- Merci. Vous aussi vous étiez impressionnante avec votre Sand...

Mais avant que l'agent rouge ne termine sa phrase, Jessie avait appuyé sur le signal d'alarme au vu de la menace qui grandissait à l'horizon. En effet, devant eux sur la gauche volait un effrayant squelette d'australopithèque à l'horizontale, bras longs du corps.

- RÉVEILLEZ-VOUS ! hurla-t-elle de sa petite voix aiguë. PROBLÈME DROIT DEVANT !

Tout le monde se mit au garde-à-vous, même ceux qui comataient. L'objet volant non identifié se rapprochait dangereusement et arracha les pales de l'hélicoptère pour se saisir de la partie inférieure en la calant entre ses gigantesques dents. Tout le monde s'équipa d'un parachute dans le but de sauter. Par chance, ils étaient en pleine terre et pourraient atterrir sans difficultés.

Jessie étant capitaine de bord, elle supervisait tout. Kal sauta avec l'aide de Ned qui le suivit, et BTR s'approcha. Les deux autres agents étaient encore en retrait mais étaient prêts à sauter. Les mâchoires du monstre à la taille démesurée se resserraient sur l'engin qui commençait à devenir impraticable.

Une secousse poussa Jessie hors de l'appareil. Elle vit en entamant sa chute que l'ouverture était condamnée et qu'il serait désormais impossible pour les trois agents de s'échapper. Ils étaient piégés par un groupe à l'identité inconnue.

Kal, Ned et Jessie en poursuivant leur descente en parachute ne purent que regarder le mécha en forme d'homme préhistorique emporter les restes de l'hélicoptère en volant droit vers l'horizon. Qui avait bien pu inventer un stratagème pareil ? L'allégorie d'homme des cavernes allait parfaitement bien à cette unité qui venait d'enlever de manière brutale les trois agents, sans une once de pitié.

<<< Chapitre précédent << Sommaire >> Chapitre suivant >>>


Commenter le chapitre

:

:


Liste des commentaires

Il n'y a pour le moment aucun commentaire au sujet du chapitre.